Rechercher

La Bronchiolite, incontournable mal de l'Hiver

C’est une affection virale respiratoire provoquée par le Virus Respiratoire Syncytial (VRS) qui atteint les bronchioles (les petites bronches). Cette inflammation s’accompagne d’une sécrétion exagérée du mucus à l’origine d’une obstruction plus ou moins complète des conduits aériens.

Qui est concerné par la Bronchiolite ?


Elle touche principalement les enfants de moins de 2 ans, notamment les enfants prématurés ou présentant des pathologies cardiaques, pulmonaires etc… En effet, cette population présente une immaturité respiratoire, facteur de risque de la Bronchiolite.

ATTENTION : Les bébés de moins de 3 mois, sont plus sujets aux complications énoncées ci-après.



Quels sont les modes de transmission ?


Cette affectation virale très contagieuse explique la haute fréquence des bronchiolites dans certains milieux comme les crèches et les hôpitaux, puisqu’elle se transmet d’une personne à une autre par la salive, la toux et les éternuements.


Quels sont les symptômes ?


La bronchiolite se caractérise d’abord par une rhinite, accompagnée de toux et parfois de fièvre. S'ensuit ensuite une augmentation de la fréquence cardiaque et une déformation du thorax, caractérisant ainsi un défaut d’oxygénation dû à l’excès de sécrétion du mucus pulmonaire.


Et si ca se complique…

Si vous êtes en présence des signes énoncés ci-dessous, consultez rapidement.

· Une cyanose (les ongles et les lèvres deviennent bleus, indiquant une

diminution de la concentration du sang en oxygène)

· Respiration particulière (battement des ailes du nez ce pouvant traduire une

détresse respiratoire)

· Refus de s’alimenter

· Agitation ou somnolence

· Troubles de la conscience (parfois)

· En cas de répétition des bronchiolites, il est nécessaire de rechercher une cause allergique.

· A long terme, la survenue d’un asthme est possible, particulièrement s'il y a des allergies dans

la Famille


Quels sont les traitements possibles ?


Dans la majorité des cas, la Bronchiolite guérit spontanément au bout de 5 à 10 jours mais la toux peut persister pendant 2 à 4 semaines.


À la suite de la suspicion de la Bronchiolite, le médecin réalise un prélèvement de sécrétion nasale pour déterminer ou non la présence du virus VRS. Selon le résultat il prescrira des traitements médicamenteux qu'il complètera ou non avec de la kinésithérapie respiratoire.

Lorsqu'un enfant développe une Bronchiolite, il est important de veiller à son hydratation surtout en cas de fièvre et de sécrétions importantes.

Lorsque vous suspectez une bronchiolite, consultez un médecin ou pédiatre rapidement et ne pratiquez surtout pas l'automédication (il peut être par exemple dangereux d'utiliser des antitussifs en cas de Bronchiolite).

Et la kinésithérapie respiratoire dans tout ça ?

C’est un sujet qui est très controversé de nos jours.

Il faut savoir que la kinésithérapie respiratoire permet de désencombrer les voies aériennes

supérieures et inférieures qui sont obstruées par les sécrétions nasales et pulmonaires.

Le thérapeute fera des pressions au niveau de la cage thoracique de Bébé, stimulera sa trachée

pour obtenir un réflexe de toux et effectuera un nettoyage de nez.

Ces gestes techniques peuvent être impressionnants, non douloureux mais possiblement

traumatisant pour Bébé ; d’où la controverse.

Le choix de la kinésithérapie respiratoire appartient donc

à chacun et doit être évaluée au cas par cas.


Comment prévenir la bronchiolite ?


* L’hygiène est primordiale, il faut régulièrement se laver les mains avant et après s’être occupé de

bébé

* Nettoyez régulièrement le nez de bébé avec du sérum physiologique

* Eviter de sortir les nourrissons dans les lieux sujets à cette infection (centres commerciaux, crèches,

hôpitaux)

* Laver régulièrement les jouets, doudous, tétines.

* Aérer les pièces, notamment la chambre de bébé

* Ne pas fumer en présence d’un enfant

* Eviter de faire des "Mamours" à votre bébé si vous êtes vous-même malade


La Bronchiolite est une pathologie hivernale et saisonnière de la petite enfance. Elle atteint les voies aériennes supérieures et inférieures avec obstruction de celles-ci et plus ou moins des signes de lutte respiratoires. Soyez attentif aux signes de gravité et consultez un médecin en cas de doute (pas d’automédication).


122 bis avenue du Général Leclerc, 33600 Pessac, GIRONDE  

|   © 2018 by Au Pays des Merveilles