Rechercher

RENCONTRE avec Julie MANESCAU - Naturopathe

Vous vous posez des questions sur les alternatives naturelles compatibles avec la Grossesse et Bébé ? Alors cet article écrit par Julie MANESCAU va vous ravir !



Hygiène de vie de la femme enceinte


Certains instants de la vie méritent un accompagnement particulier afin appréhender au

mieux les changements physiques et psychiques qu’ils impliquent.

❝ Chaque voyage est le rêve d’une nouvelle naissance. ❞

Dès les neuf mois avant la conception, passant par les neuf mois durant et jusqu'aux neuf mois

qui suivent la naissance, la naturopathie est une alliée de choix afin d'appréhender

naturellement et sereinement la grossesse.

L’accompagnement périnatal a pour but d’adapter l’hygiène de vie alimentaire, physique et psychique de la future maman afin que cette période, riche en découvertes et en émotions, soit vécue dans les meilleures conditions possibles. Cela permet également de prévenir des éventuels maux de la grossesse (posture, maux de dos, nausées et digestion, circulation, fatigue, respiration, gestion du stress et des émotions, etc.).


❝ Enceinte, il ne faut pas manger pour deux mais manger mieux. ❞

  • Priorité aux fruits et légumes de saison et dans la mesure du possible biologique et/ou local en prenant soin de mettre un frein aux aliments ultra-transformés (plats préparés, biscuits, pain de mie industriels, soda, etc.) L’idée est de profiter au maximum des qualités nutritives des aliments (vitamines, minéraux, oligo-éléments, enzymes, etc.). Oui d’accord mais pourquoi est-ce si important ? L’alimentation joue un rôle majeur dans la qualité du microbiote que la future maman va transmettre à son bébé. Nous connaissons aujourd’hui le lien étroit entre sphère digestive, sphère immunitaire et sphère nerveuse. Les aliments les plus bruts sont donc à l’honneur afin de faciliter la digestion et leur assimilation et apporter au corps ce dont il a besoin.

  • Comment prendre soin de sa digestion et la rendre la plus aisée possible ? Tout d’abord, il est essentiel de prendre le temps de manger dans un environnement calme. La clé de la digestion c’est de prendre le temps de bien mâcher. En effet, la digestion débute dans la bouche par le biais de sécrétions salivaires, notamment l’amylase J. Un point également essentiel est de prendre plaisir à manger. C’est une période riche en changements alors ce n’est pas le moment d’y ajouter des frustrations. Il est important de manger ce qui apporte du plaisir, en conscience et avec parcimonie. Le tout en diversifiant et équilibrant vos repas !


Petit mémo en cas de constipation :

Si le transit n’est pas régulier, pensez aux pruneaux et aux graines de lin (mucilages), un apport suffisant de fibres et surtout s’assurer de boire 1,5L d’eau tout au long de la journée. Naturellement, aller marcher, prendre l’air est également essentiel pour soulager un transit capricieux. Vous pouvez également bénéficier des vertus laxatives douces de la tisane de mauve.

Idée recette : la veille, trempez des graines de lin dans un peu d’eau et ajouter 2 pruneaux, mangez cette préparation riche en fibres et mucilages le lendemain.

Petit mémo en cas de nausée :

Consommez des tisanes de gingembre et de mélisse en un second temps.



❝ Tout est poison, rien n'est poison : c'est la dose qui fait le poison. ❞

  • Comment satisfaire les besoins nutritionnels de maman et bébé ? L’idée est d’avoir une alimentation équilibrée et diversifiée avec un apport de protéines de qualité, des légumes cuits vapeur ou wok par exemple car la cuisson douce permet de garder la valeur nutritive des aliments. Notez qu’au-delà de certaines températures, les enzymes, minéraux et vitamines sont détruits. Quel dommage ! À cela, pensez à apporter suffisamment d’omégas 3 (huile de colza, de cameline, etc.) de première pression, bio et extrait à froid. Les aliments phares de la grossesse : les légumes et jus lactofermentés : une mine d’or ! Ils faciliteront votre digestion tout en renforçant votre microbiote. En effet, leur valeur nutritive (enzymes, minéraux, vitamines, probiotiques, prébiotiques, etc.) est sans égal. Le pollen frais est aussi remarquable pour votre microbiote et votre immunité au même titre que le tartare d’algues (riche en iode, oligo-éléments, protéines, etc.). De quoi optimiser votre vitalité en douceur au quotidien. Pensez aussi aux petits fruits rouges/violets de saison (myrtilles, mûre, framboise..), de véritables bombes d’antioxydants. 1 à 2 collations dans la journée sont les bienvenues pour stabiliser la glycémie, pour éviter les nausées et les fringales (compote de pomme/cannelle, fruits de saison ou sec (datte par exemple), quelques oléagineux trempés, tranche de pain de sarrasin au levain, etc.). Dès le deuxième trimestre, il faudra penser à augmenter la ration de protéines (2 voire 3 fois par jours si besoin). Et il faudra également compter environ 2 cuillères à soupe par jour d’huile végétale oméga 3 (colza, cameline, etc.). L’organisme de doit pas manquer de vitamines B, vitamines D, d’iode, de fer, d’omégas 3, de magnésium et zinc. Tout comme on prendra soin à apporter des probiotiques en début de grossesse (produits lactofermentés) il faudra compter sur une supplémentation selon les personnes (pensez au bilan sanguin).


Petit mémo :

- Magnésium : légumes verts, oléagineux, céréales complètes, légumineuses, sardines,

fruits de mer, fruits secs (datte, figue, etc).

- Zinc : fruits de mer et crustacés bien frais et bien cuits, céréales complètes/graminacées

(riz, sarrasin, millet, quinoa, amarante, etc), légumineuses (azuki, pois cassé, lentille,

pois chiche, haricot, etc.), oléagineux trempés (amande, noix, noisette, noix du brésil,

etc.), etc.

- Iode : poissons, crustacés et mollusques bien frais et bien cuits, l’eau de Quinton

isotonique si pas de contre-indication.

- La vitamine B9 : légumes verts, légumineuses, germe de blé, œufs, banane, kiwi,

melon, pomme, orange, fruits rouges J

- Vitamines E et C (la vit E a besoin de la vitamine C) : oléagineux, avocat, huiles

végétales biologiques de première pression à froid (colza, germe de blé, carthame,

olive, etc).

- Bêta-carotène (antioxydant) : patate douce, jus de carotte, carotte, épinards, asperge,

choux, courges, fruits (mangue, pêches, abricots, etc.)

- Calcium : algues (pensez au tartare d’algue, miam !), sardines, fenouil, brocolis,

oléagineux, crevettes, persil plat frais, cresson, légumineuses, choux, produits laitiers

de qualité, etc.

- Protéines: protéines animales (viandes blanches, poissons blancs et gras, fruits de mer,

œufs bio, produits laitiers de qualité, boudin si pas de contre-indication, etc.) et

protéines végétales (céréales complètes, légumineuses, oléagineux et graines, algues,

champignons si pas de contre-indication).

- Acides gras polyinsaturés Omégas 3, 6 (essentiels car l’organisme ne peut pas les

produire) : algues, poissons gras, graines de chia, graines de lin, mâche, choux, huiles

végétale (germe de blé, colza, chanvre, noix, cameline, etc.) oléagineux et graines.

Les acides gras saturés en excès (charcuterie, viande rouge, plats industriels, produits

laitiers animaux, graisses animales, plats trop gras, etc) peuvent augmenter les risques

de prise de poids, troubles de croissance et circulatoire.

Pensez à faire un bilan sanguin, bien souvent une supplémentation est nécessaire.



Pourquoi cela est si important ? Ne pas apporter à votre organisme ce dont il a besoin pour bien accomplir ses fonctions au quotidien peut avoir de réelles conséquences sur votre équilibre digestif, nerveux, ostéo-musculaire et immunitaire ; mais également sur celui de votre bébé (développement du fœtus) mais également sur le temps de travail lors de l’accouchement, par exemple. Prenez le temps de consulter un professionnel, car ces conseils doivent être adaptés à chaque personne (toxoplasmose), d’autant plus s’il y a une présence d’allergie, d’asthme ou de MICI par exemple.


Petit mémo en cas de remontée acides :

Les nausées sont liées à l’adaptation de votre organisme au grand changement de la sphère hormonal. Il est important de s’assurer qu’il n’y a pas de carences (fer, B6, magnésium et zinc) car cela peut bien souvent en être la cause (bilan sanguin adapté en début de grossesse).

Idées : manger une demi-banane (alcalinisante) lors de la remontée acide. L’idée est d’éviter les boissons gazeuses, les plats trop gras, épicés, et les aliments acides comme le café J et au moment de vous coucher relever votre coussin derrière votre tête. Si cela persiste parlez-en à votre médecin traitement, sagefemme ou gynécologue.


❝ Le mouvement c’est la vie. ❞

  • Quelle activité physique pratiquer et comment durant la grossesse ? Il est important de continuer tout en adaptant l’exercice physique au fil de la grossesse, il permet de se sentir bien (dopamine et endorphine J) et il agit sur la circulation des liquides de l’organisme (jambes lourdes), régule le transit, etc. Il permet également d’optimiser l’oxygénation de l’organisme. D’ailleurs, je recommande particulièrement et tout au long de cette période de pratiquer la cohérence cardiaque. Cela permet de réguler de la pression artérielle, d’optimiser la gestion émotionnelle tout en redonnant de l’énergie à l’organisme instantanément, entre autres. Notez que conserver une activité physique adaptée permet également de préparer le corps à l’accouchement. Dès le troisième trimestre, vous pouvez également commencer à préparer votre corps à l’allaitement en pratiquant le massage des mamelons avec de l’huile végétale. Le rôle du naturopathe est de vous conseillez sur les activités adaptées à votre grossesse, mode de vie et environnement.


Quelques pistes : La marche, la natation, le fitness adapté, l’anti-gymnastique, le yoga prénatal, nidra ou

yin, le Qi Gong, etc.

Gérer les maux de dos : Pratiquer des étirements doux au quotidien assaisonnée d’une belle respiration ample et profonde ! Pensez également au Swiss-ball et au massage prénatal.


❝ Les mots manquent aux émotions ❞

  • Comment soulager la sphère nerveuse et émotionnelle ? Comment se relaxer durant la grossesse ? Le stress joue un rôle sur la manière dont vous allez vivre votre grossesse et nous le savons aujourd’hui, il a également un impact sur le développement de bébé. La maternité peut susciter un grand nombre de questionnements, de peurs, de challenge émotionnel. Le plus important est de savoir s’écouter et s’entourer (sagefemme, doula, infirmière, puéricultrice, sophrologue, hypnothérapeute, naturopathe, etc.) afin d’obtenir l’écoute et les outils nécessaires à votre bien-être durant cette période.


Quelques pistes :

- Pour gérer au mieux, pensez à recevoir un massage pour vous détendre, à prendre un bain chaud ou douche chaude, à pratiquer des séances de bol d’air jacquier (les femmes enceintes ne l’ayant pas pratiqué avant leur grossesse s’abstiendront) ou encore la cohérence cardiaque, etc.

- Baladez-vous tranquillement en forêt, en bord de rivière, bref prenez le temps de bénéficier des multiples bienfaits de la nature ! Et en plus c’est gratuit !

- La gemmothérapie avec le bourgeon de Figuier notamment qui agira sur la nervosité, le stress, l’hypersensibilité ainsi que les troubles gastriques liés à la sphère émotionnelle (crampes d’estomac, spasmes, etc.).

- Pensez également à l’Eau de Quinton (sauf si contre-indication : hypertension, etc...) à la tisane de mélisse (sphère nerveuse et digestive).

- Pensez aussi à l’haptonomie afin de développer votre relation affective bébé, papa, maman par le toucher.


Ceux-ci sont des conseils généraux. Si vous souhaitez qu’ils vous soient personnellement adaptés, veillez à consulter un professionnel naturopathe.



En effet, il prendra en compte vos besoins, votre physiologie (allergies, traitements, contre-indication, intolérance, etc...) et votre environnement pour vous conseiller le plus justement possible.

La naturopathie est une approche complémentaire à la médecine et non alternative.


Je vous invite à prendre soin de vous tout au long de votre grossesse avec conscience et bienveillance par le biais d’une alimentation équilibrée et diversifiée, de la respiration et de la gestion du stress et des émotions, de l’activité physique adaptée, de la relaxation et du contact avec la nature.


 

Julie MANESCAU • Naturopathe L'Aire Familiale, Cabinet médical et de soinsSmoös, Co-thérapeuting paramédical Doctolib | Tel : 06 30 71 50 98

www.juliemanescau.com

0 commentaire