Rechercher

La Merveillothèque - Livre 1

Dans la Merveillothèque il y a... Le livre d'Aude BECQUART, La Méthode Chrono-Dodo.

En tant que spécialiste du Sommeil de Bébé et de l'Enfant, je me devais de me tenir informée sur cette "Méthode d'éducation du Sommeil" en vogue en ce Moment.

Je vous décrirai ici comment se présente le livre, ses points forts, ses points faibles et un avis personnel sur cette fameuse Méthode.


1/ Comment se présente le Livre


Dans un premier temps, Aude BECQUART nous explique sa Méthode Chrono-Dodo. Elle donne, à mon sens, la Base d'un bon positionnement parental en ce qui concerne le Sommeil (respecter les rythmes de l'enfant, le rituel du coucher, la bienveillance…).

"Mon hypothèse est que l'enfant dort parfaitement bien en extérieur car l'adulte n'est pas stressé par les bruits. Ce dernier lâche ses peurs car il ne peut pas empêcher le monde de tourner.", Page 29.

Elle va ensuite plus profondément insister sur "sa technique Chrono-Dodo" : Méthode 1 / Méthode 2, partir 30 secondes, revenir 1 mn etc... Je ne vous parlerai pas en détail de cette Méthode pour ne pas "spoiler" son livre. Si vous êtes intéressé(e), je l'ai personnellement trouvé à Cultura :)


Ensuite il y a une centaine de pages sur des cas concrets. Le positionnement de l'enfant, l'interdépendance (tétine, musique, biberon entre autres), l'allaitement, l'anxiété parentale, l'angoisse de séparation et d'abandon, les grossesses compliquées et l'insécurité.

Et Aude BECQUART termine sur les questions des parents qui reviennent souvent notamment en rapport aux siestes, aux changements d'environnement, aux doudous et des tas d'autres questionnements et doutes parentaux.


2/ Les points forts de ce Livre : Les cas concret


Je pense qu'elle énonce la majorité des problématiques que peuvent rencontrer les parents en ce qui concerne le Sommeil de leur enfant, entre 0 et 3 ans majoritairement (quelques cas jusqu'à 6 ans).

"Le cas de Joanna, 2 ans. Mathilde et Simon me demandent de l'aide car leur fille Joanna semble n'avoir jamais vraiment bien dormi. Elle a toujours eu besoin d'être accompagnée pour s'endormir et finit régulièrement la nuit dans le lit de ses parents, trop fatigués par ses réveils incessants. Depuis peu, elle réclame la présence de sa mère dans son lit au moment du coucher et l'appelle en pleurant la nuit pour qu'elle retourne dormir avec elle. Les parents sont démunis et impuissants face au problème.", Page 73.

Le fait qu'il y ait plus de cent pages sur des exemples bien précis et détaillés va permettre à quasiment tous les parents de se sentir concernés par l'une ou plusieurs de ces problématiques.

Déjà on se sent moins seul, et si on peut gratter quelques conseils et comprendre certaines choses, c'est tout bénéf' !


3/ Les points faibles de ce Livre

  • Le manque d'informations sur le Sommeil en lui-même

A mon sens, pour comprendre certaines choses sur le Sommeil de SON enfant, il faut savoir comment fonctionne le Sommeil ; les différents changements de structures internes du Sommeil, les "régressions" à certaines étapes de la vie de l'enfant etc...

Sans oublier les possibles causes physiologiques, anatomiques et pathologiques que peut présenter l'enfant : cause à écarter dans un PREMIER TEMPS avant d'agir de manière plus émotionnel et environnemental.

Exemple : un enfant qui présente un Trouble Respiratoire Obstructif du Sommeil n'aura pas un sommeil réparateur même si l'on met en place des modifications comportementales et environnementales.

  • Les Happy-ends à chaque fois

Là c'est peut-être un avis personnel, mais je me met à la place du parent au bout du rouleau qui lit ce livre : soit il voit en lui le Messie du Sommeil, soit il se dit que ça ne marchera jamais.

Je pense qu'il aurait été intéressant de noter au moins de temps en temps que certaines fois il faut du temps. Que certaines fois d'autres problématiques se surajoutent (une nouvelle grossesse, un déménagement) et peuvent à nouveau mettre à mal tout ce qui a été mis en place.

"Une semaine après la consultation, je recevais un mail de Claire me disant qu'elle ne reconnaissait pas sa fille tellement elle était transformée. Marie souriait,